En savoir plus...: Estran

Anémone, (Sagartia Elegans)

| Patrimoine naturel | Estran

Biotope : Ces Sagartidées vivent fixées dans les trous des rochers dans lesquels elles se retirent si elles sont dérangées, du milieu du médio-littoral* jusqu'à 50 m de profondeur. Leur base en forme de ventouse sécrète des produits adhésifs puissants et on risque de l'endommager en la prélevant. On peut l'observer facilement dans des grottes ou sous les surplombs à marée basse. [photo © Benjamin Guichard/Agence des aires marines protégées]

Découvrir




Crénilabres communs (Symphodus melops)

| Patrimoine naturel | Estran

Répartition et habitat Le crénilabre mélops est présent dans l'Atlantique Est, de la Norvège au Maroc. On peut aussi le trouver en Méditerranée. Il vit exclusivement dans les secteurs rocheux, ou les herbiers, dans la zone côtière entre un et 30 m de profondeur. [photo © Benjamin Guichard/Agence des aires marines protégées]

Découvrir


Crevette nettoyeuse rouge (Lysmata seticaudata)

| Patrimoine naturel | Estran

la longévité est de 3 à 4 ans maximum. Les mâles mesurent de 25 à 30 mm et les femelles peuvent atteindre la taille de 67 mm. Ces crevettes sont nettoyeuses de poissons et il est fréquent de les voir à l’œuvre dans la bouche et sur la tête des murènes. Elles peuvent également se nourrir de petits organismes benthiques. [photo © Depositphoto - Libre de droits]

Découvrir


Dorade royale (Sparus aurata)

| Patrimoine naturel | Estran

La dorade royale se rencontre souvent, solitaire ou en petit groupe, à faible profondeur dans la zone des brisants, ainsi que sur les herbiers de posidonies et les fonds sableux. Elle fréquente aussi les zones saumâtres (estuaires des fleuves, lagunes). Les juvéniles ne dépassent pas 30 m de profondeur, alors que les adultes peuvent descendre jusqu'à 150 m. [photo © Benjamin Guichard/Agence des aires marines protégées]

Découvrir


Etoile de mer (Marthasterias glacialis) - Estrella de mar espinoza, estrella espinosa comun (es)

| Patrimoine naturel | Estran

Biotope : cette espèce est présente depuis les premiers mètres jusqu’à plus de 200 mètres de profondeur, elle vit principalement sur des substrats* durs, rocheux, dans des fissures et des cavités, sous la face inférieure des pierres... On la rencontre également sur des substrats plus meubles de fonds sablo-vaseux, notamment les étendues de sable grossier [photo © A. Badou - INPN/MHN]

Découvrir



Phoque moine (Monachus monachus)

| Patrimoine naturel | Estran

Biotope : Le phoque commun est une espèce côtière habituellement sédentaire. Nous le trouvons aussi près des estuaires. En effet il ne s'éloigne que très rarement des rives. Il est également présent dans les eaux du littoral. [photo © JP. Siblet- INPN/MHN]

Découvrir


Poulpe commun (Octopus vulgaris)

| Patrimoine naturel | Estran

Biotope : le biotope caractéristique du poulpe est le milieu côtier de substrat rocheux, des rivages jusqu'à la limite supérieure du plateau continental (environ 150 m). Description : Le poulpe adulte a un poids moyen autour de 3 kilos, et bien que rares, des individus de 10 kilos ont été signalés. La taille d'environ 60 cm peut atteindre parfois 1,20 mètre chez les femelles et 1,30 mètre chez les mâles. [photo © Véronique Lamare - INPN/MHN]

Découvrir


Estran

En savoir plus (quelques pistes) :

Chapitre sur cette thématique (format pdf) tiré de: Découverte de la Corniche Basque/CPIE Littoral Basque.- 2014 – 228 p. [Disponible à la boutique d’Asporotsttipi]

Documents Numériques (format pdf)

Ouvrages consultables au Centre de DocumentationLarretxea:

  • - Accepter les laisses de mer, protéger les écosystèmes côtiers [Dvd] / Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres.(accompagné par un livret)
  • - Etude de la macrofaune benthique sur l'estran rocheux de Guethary: suivi et analyse comparative / Kauffmann, Mickael; Rouget, Piero. - 2007. - 27 p.
  • - Guide des bords de mer: mer du Nord, Manche, Atlantique, Méditerranée; identifier plus de 3000 espèces animales et végétales / Hayward, Peter Joseph; Nelson-Smith, Tony; Shields, Chris. - Lausanne: Delachaux et Niestlé, 1998. - 351 p.
  • - Identifier les laisses de mer (Bulletin de Salamandre miniguides, 022 [01/12/2006])

Sciences participatives – Sites de référence:

  • - Alamer: les scientifiques ont besoin d’étudier la composition en algues et la structure de la laisse de mer à large échelle spatiale et temporelle. D’où le protocole ALAMER, proposé dans un premier temps à l’échelle du littoral de la Manche et de l’Atlantique.
  • En proposant à tous de participer à cet échantillonnage, les scientifiques espèrent récolter un grand nombre de données tout en sensibilisant les participants aux enjeux de préservation de cet écosystème.
  • - Biolit: un réseau de femmes et d’hommes, qui s’investissent dans des structures d’éducation à l’environnement, de gestion et de protection de la nature… Partenaires de BioLit, ils sont prêts à partager avec vous leurs connaissances du littoral et à vous y accompagner.


SITE MAP